Essentiel pour allonger la durée de vie de vos rangers et éviter toutes blessures dues à un mauvais laçage, ou tout simplement à utiliser comme un accessoire design. Le marsouin vous propose sa sélection de lacets ronds Opex aux multiples couleurs.

Nos lacets conviendront à la fois aux professionnels, aux aventuriers, aux militaires comme à ceux qui recherchent des lacets solides pour leurs chaussures de ville.

Comment lacer ses rangers efficacement ? Nos conseils et astuces.

A l’origine, les rangers sont portés par la police, l’armée, les pompiers, les agents de sécurité. En argot français, ces bottes sont aussi appelées « rangeots » (prononcé ‘randjo’). Aujourd’hui, les rangers sont de plus en plus portés parmi la population, ce sont à la fois des bottes confortables, belles, solides et souvent accessibles à un prix attractif. Elles révèlent pour certains une identité. 

Comme il s’agit de chaussures montantes, il faut bien savoir les lacer pour assurer un bon maintien des chevilles et ainsi éviter toute blessure de type foulure, entorse ou fracture.

Le laçage règlementaire BM 65

Cette technique consiste à d’abord faire un nœud à l’extrémité du lacet pour le bloquer dans l’œillet du bas. Il faut passer le lacet en commençant par l’œillet, côté boucles, puis terminer le laçage en enroulant le lacet autour de la boucle la plus haute.

Le laçage commando aussi appelé laçage Co

Cette méthode, qui saute un œillet sur deux, a été mise au point par les militaires pour un laçage plus rapide, mais c’est aussi la moins douloureuse pour le pied. Le serrage et le desserrage des lacets est rapide. Cette version extérieure du laçage en nœud de papillon est utilisée pour les bottes de combat de différentes armées. Avec les croisements à l’intérieure les bottes peuvent fléchir plus aisément.

Laçage en échelle

Méthode très esthétique utilisée parfois pour la parade militaire (gardes drapeau par exemple) Ce type de laçage est également utilisé chez les parachutismes militaires et chez la Garde cérémoniale.  Le lacet est tissé horizontalement et verticalement pour former une « échelle sécuritaire ». Elle forme un laçage solide et assure un bon maintien.

Laçage croisé ou en croisement

Le plus simple des laçages et permettant un serrage rapide de la chaussure, est certainement la plus répandue en Europe. Facile à effectuer et sans frivolité. Le lacet se croise au-dessus puis en-dessous des passants jusqu’au haut de la chaussure.

Veuillez nous excuser pour le désagrément.

Effectuez une nouvelle recherche